Articles

Le bon geste d’avril 2021

Le mois d’avril voit un développement végétatif très important… Les infections primaires de diverses maladies y trouvent leur bonheur !
Pour les fruits à pépins : la tavelure et l’oïdium peuvent se prévenir par des traitement avec Myco-Sin à 0.5 % + Stulin à 0.3% (soufre mouillable). Avant et après la floraison.
Pour les fruits à noyau . la moniliose peut être prévenue par l’application d’Amicarb à 0.2 % ou 0.3 % selon les espèces (bicarbonate de potassium).

Pour rappel, la lutte contre les maladies s’effectue de manière préventive, la lutte contre les ravageurs s’effectue de manière curative. Surveillez L’apparition des ravageurs et lutter dès que le seuil de tolérance, fixé en fonction de vos convictions, est dépassé. En début de saison, ce sont principalement les pucerons et diverses chenilles qui se manifestent.La lutte doit s’effectuer, avant ou après la floraison. L’application d’insecticide sur les fleurs est interdite afin de préserver les abeilles.

Le bon geste de mars 2021

Bon geste du mois de mars :
Cloque du pêcher : traitement avec du cuivre à l’ouverture des écailles.
Psylle du poirier, les pontes ont sérieusement commencé avec la hausse des températures : recouvrir les arbres avec de l’argile tous les 15 jours jusqu’à la fleuraison.
Traitement de tous les autres fruitiers contre la tavelure, les pucerons, l’araignée rouge, et la cheimatobie avec une huile minérale + fongicide.
Cerisier : huile minérale+ cuivre.
Terminez la taille et surveillez les campagnols.
 A bientôt meilleures salutations à tous!

Le bon geste de janvier 2022

Pour les greffeurs, lors de la taille, n’oubliez pas de prélever des rameaux greffons (rameaux annuels bien développés, selon la vigueur de la variété et de l’arbre). L’idéal est de conserver ces rameaux dans du papier journal enfoui dans du sable légèrement humide et à l’ombre. Les frigos domestiques n’ont pas une hygrométrie élevée et les rameaux ont tendance à se déshydrater durant leur conservation.

Divers produits vont être retirés de la vente en 2022. Le Polytanol pour la lutte contre les campagnols terrestres et les taupes le sera, au plus tard, le 1er juin. L’utilisation ultérieure de ces produits doit se faire dans un délai variant de quelques mois à un maximum de 2 ans, selon le produit. Ces retraits sont très souvent liés à des problèmes toxicologiques envers l’environnement.

Bonne nouvelle, en 2020 parmi les 10 substances actives (synonyme : matière active soit le composant actif d’un produit de traitement) les plus vendues, 5 étaient homologués en bio. A savoir : le soufre, l’huile de paraffine, le cuivre, les acides gras et …           le bicarbonate de potassium (il faut quand même qu’il nous en reste un peu pour la fondue !) Preuve que la prise de conscience environnementale commence à faire son chemin.

Bonne taille à toutes et à tous.

Pierre-Alain

Association de plantes au verger

Peut-être que votre verger comporte quelques arbres qui ne se développent pas aussi vigoureusement que vous le souhaiteriez ? Dans ce cas, il vous est possible d’accompagner ces arbres avec des plantes de la famille des Fabacées. Les racines des plantes de cette famille ont des nodules contenant des bactéries fixatrices d’azote atmosphérique, les rhizobiums. Vos arbres bénéficieront d’une partie de l’azote fixé par ces bactéries… en plus c’est gratuit et écologique.

L’automne est une bonne période pour la plantation des fabacées arbustives. Parmi celles-ci:

le baguenaudier (Colutea),

les cytises (cytisus),

et mes préférés, le desmodium (Desmodium elegans), un arbuste fleurissant bleu cobalt au mois d’août

et les lespedezas (principalement Lespedeza thunbergii), un arbuste au port retombant qui a une belle floraison violette en septembre octobre.

Au printemps, il sera aussi possible de mettre en place par semis ou plantation diverses fabacées herbacées : lupins (Lupinus), trèfles (Trifolium), pois de senteur ou gesse (Latyrus) ainsi que de la luzerne lupuline (Medicago).

Bonne plantation !

 

 

Récoltes de fruits

Les fruits seront récoltés entre septembre et mi-octobre en fonction de ces critères:

• Situation et exposition de la parcelle
• Charge des arbres (quantité, régularité)
• Vigueur de la culture en place
• Nature du sol : lourd ou au contraire léger
• Pluviométrie et température
• Age des arbres

Précautions à la récolte:

La récolte est un moment décisif pour la bonne conservation des fruits. On aura soin de ne pas blesser les pommes et les poires. D’autre part, il faut mettre les fruits le plus rapidement possible dans le lieu d’entreposage.

Il faut s’assurer de la bonne qualité de l’échelle donc de sa solidité. Elle doit être attachée solidement et appuyée à l’arbre.