En février, on voit la vie en bleu.
 
Ce mois, dès que les conditions seront ensoleillées, je vous conseille d’appliquer un produit cuprique (à base de cuivre) sur vos pêchers contre la cloque. Cette opération est à renouveler une seconde fois à la fin du mois. Ce produit peut aussi être appliqué sur cerisier, contre la gommose. Ainsi que sur le poirier contre la bactériose. Le second traitement peut aussi être appliqué sur l’ensemble des fruitiers en prévention de nombreuses maladies.
 
En document attaché vous découvrez deux dessins. Celui du haut représente l’endroit idéal où vous devez effectuer la coupe d’une branche.
La position 1 (en rouge), indique une coupe trop proche du tronc. La plaie de taille va mettre beaucoup de temps à se cicatriser.
La position 2 (en vert), indique la coupe idéale. La ride supérieure et le col de la branche ne sont pas entamés (si vous avez de la peine à les voir, enlever vos gants en appréciez la situation avec vos doigts). Le bourrelet de recouvrement appelé aussi cal cicatriciel, va recouvrir la plaie dans un temps optimal.
La position 3 (en rouge) indique une coupe trop éloignée qui va laisser un chicot qui va se dessécher.
 
Celui du bas vous rappelle que lorsque vous couper une branche avec une scie, vous devez commencer par effectuer une coupe au-dessous de la branche (contre-coupe) sur environ 1/4 de l’épaisseur. Vous pouvez ensuite commencer à couper la branche par le dessus. De cette manière vous évitez de déchirer l’écorce.