May 2009

You are currently browsing the monthly archive for May 2009.

.

Mouche de la cerise (ver)

Le cumul des sommes de température et les premières captures au piège indiquent une avance de 4 à 6 jours par rapport à 2008.

La durée de la floraison s’est échelonnée sur une période relativement courte (10 à 12 jours).

La lutte insecticide doit intervenir environ 3 semaines avant le début de la récolte. Elle doit assurer une bonne efficacité curative et permettre de respecter le délai d’attente légal. Pour respecter ces conditions, il faut distinguer 2 groupes de variétés et intervenir impérativement à des dates différenciées (1ère semaine de récolte correspond à la première semaine de juin):

  • celles de 3ème et 4ème semaines de récolte : Beta, Noire de Chavannes,
  • celles dès la 5ème semaine de récolte : Star, Stark Hardy Giant, Basler Langstieler, Hedelfingen, Kordia, Lapins, Noire de Méched, Badacsony, Noire de Montreux, Schauenburg, Noire de Tartarie, Duroni 3, Sweet Heart, Regina, Verdel Ferbolus, Hudson, etc.

Insecticides homologués:

Diméthoate, Perfekthion, Rogor, Roxion : utilisation à 0.05%. Délai d’attente 3 semaines.

Une bonne indication pour le choix de la date consiste à traiter les variétés mi-tardives au moment où l’on croque les tous premiers Burlat, et les tardives 4 à 6 jours plus tard.

.

CARPOCAPSE DES POMMES, DES POIRES, DES ABRICOTS ET DES NOIX

Le vol des papillons de la première génération a débuté aux environs du 7 mai. Compte tenu des conditions climatiques favorables, le vol s’est poursuivi et intensifié régulièrement. L’activité de ponte des femelles est en cours. Les premières éclosions auront lieu dans les zones précoces à partir du 28 mai.

Compte tenu de ces informations, la stratégie de lutte est la suivante :

LE PIEGEAGE SEXUEL :

Concerne les exploitations PER. Un piège par parcelle (surface 1 à 3 ha). Ce moyen d’avertissement et de contrôle permet d’estimer les populations. Le seuil de capture : 4-5 papillons par semaine. Le piège sexuel n’est pas nécessaire si la lutte par "confusion sexuelle" est engagée.

POSSIBILITES DE LUTTE :

Le choix du moment du traitement va dépendre du genre de produits utilisés.

1ère possibilité : ménage le mieux les insectes auxiliaires. Lutte biologique : possible avec Madex 3 ou Granupom . Effectuer le premier traitement à partir du 1er juin. L’expérience a montré qu’il est conseillé d’intervenir 4 à 6 fois durant la saison avec des demi-doses à intervalles de deux semaines. Possibilité de mélange avec les fongicides. Avec le Madex, ajouter 0,5% de sucre.

.

2ème possibilité : ménage bien les insectes auxiliaires.Insegar dès la réception de ce message, ou Dimilin à partir du début juin dans les endroits les plus précoces (bord du lac Léman, plaine du Rhône). Pour les autres situations, il faut tenir compte d’un décalage de 2 à 3 jours par 100 m d’altitude. Comme le carpocapse évolue sous nos climats en deux générations annuelles, une 2ème application sera à envisager dans un délai de 4 à 5 semaines après la première application.

.

VER DES PRUNES (1ERE GENERATION)

La lutte contre la première génération n’est à engager que si la quantité de fruits ne paraît pas suffisante. L’application de Steward, Alanto ou Insegar peut être effectuée dès fin mai. Tenir compte de la météo et compter 1 à 2 jours de décalage par 100m d’altitude.

Piégeage : il renseigne sur l’importance des populations.

.

L’utilisation de produits ou de procédés mentionnés dans cette rubrique n’engage d’aucune manière notre responsabilité.  Pour les produits, respecter scrupuleusement les indications du fabricant qui figurent sur l’étiquette.

Infos obtenues notamment par notre abonnement au bulletin d’information arboricole traditionnel de la Station cantonale d’arboriculture du canton de Vaud (en Suisse).

.

Cette année, la charge est généralement satisfaisante en fonction des variétés et situations.

Les arbres très chargés nécessitent un éclaircissage strict afin de garantir le calibre et une bonne qualité gustative des fruits.

A pratiquer jusqu’à 40 jours après fleur, soit pour l’arc lémanique :

  • 10 mai pour l’abricotier : ne garder que 15-20 fruits par mètre linéaire de branche
  • 20 mai pour le pêcher : ne garder qu’un fruit tous les 10 cm sur les beaux rameaux
  • fin mai pour le prunier : ne garder que 30-40 fruits par mètre linéaire de branche.


.